Logo

 

News

Il existe

Serrés en rangs d'oignons sur des chaises inconfortables, face à un piano, parents proches ou éloignés attendent avec impatience l'arrivée des petits bouchons. C'est la classe de rythmique qui présente sa première prestation dansée.

La musique démarre et apparait alors une dizaine d'enfants, déguisés en rennes et en lutins. Ils se déplacent en fonction des rythmes, des pauses, des sons et des mélodies. Ils sont fiers et impressionnés à la fois. Ce qui attendrit, ce n'est pas tant la démonstration, mais la candeur. Nous nous régalons de leurs petites mines concentrées mais euphoriques. Le clou du spectacle a certainement été l'arrivée du Père Noël... qui mérite une parenthèse historique...

Dans ma famille, nous sommes trois filles, et quand nous étions petites, ma mère jugeait qu'elle ne voulait pas nous faire croire au Père Noël, dont l'injustice l'avait blessée, déçue, durant l'enfance. Ma soeur aînée, Maman de ma filleule, a pris le parti de suivre cette tradition, au plus grand dam des autres mères, puisque ma nièce clame à qui veux l'entendre, que le Père Noël n'existe pas... Mais ce soir, un Père Noël entre dans cette salle, et elle bondit de joie en s'écriant :

"Mais alors il existe ! Regarde, Maman, le Père Noël existe... "

Et ma soeur de constater que c'était le monde à l'envers... Habituellement, quelle déception de constater que l'illusion était trop belle pour être vraie... et là, cette joie intense de voir se réaliser une chimère. Ma nièce exulte, elle court autour du Père Noël, le dévore des yeux. L'évidence est telle, que même si nous lui disions qu'il n'existe pas, elle nous dirait qu'elle en a la preuve irréfutable, là, sous les yeux.

19 décembre 2010

Liste des chroniques


Carnet de route et déroute

News_box

Bienvenue dans mon bac à scrabble.

Lili on the bridge a été un bureau de gestion de projets artistiques et culturels. Aujourd'hui, c'est un carnet de route et déroute.

Simplement.