Logo

 

News

Pandore

LUI: Mais pourquoi tu pleures ? MOI: Je ne pleure pas...

En fait si, je pleure. Je ne m'attendais pas à cela. Je n'imaginais pas qu'un tel moment puisse être aussi émouvant.

En arrivant à la ferme, Xavier et moi sommes accueillis par Musique, qui pointe son nez hors du sac de paille où il prenait ses aises. Le chaton, assez farouche il y a quelques jours encore, vient se frotter à mes jambes. Je le prends contre moi et le caresse jusqu'à ce qu'il ronronne. Nous grattons les veaux qui se sont tous levés à notre approche. Nous nous avançons vers Pistache, qui s'apprête à vêler. Je dois avouer que j'ai vu naître des chats, des agneaux, mais jamais encore de veau. Pistache souffle fort. De petits nuages de fumée s'échappent de ses naseaux. Néanmoins, elle ne geint pas une seconde. Quand nous arrivons près d'elle, nous pouvons voir poindre deux petits sabots. Mais notre présence l'indispose. Elle se lève, fière, et poursuit son travail. Xavier me propose que nous la laissions un peu tranquille, le temps que la sortie soit un peu plus avancée. Il s'affaire dans la ferme pendant que moi, je surveille de loin ce qui se passe, avec Musique aggripé à mon bras. A chaque coup d'oeil que je jette, je vois les allées et venues des petits sabots. Soudain, je vois quelque chose. C'est... une langue !

J'appelle Xavier ! "Il y a une langue !" Il rit, me rassure sur la normalité de cette... langue. Et voilà qu'on voit apparaître un bout de museau. Je suis un peu effrayée, mais je vois Xavier agir avec tellement d'aisance que je me sens, soudainement, assez ridicule. Et les choses se déroulent tout à coup très vite. Le petit veau apparaît tout entier, tout gluant, tout tremblant. Xavier le frotte avec de la paille pour le réchauffer. Très vigoureux, le petit veau s'agite et donne de petits coups de tête. Xavier le transporte jusqu'à son box, où il lui a préparé un petit nid de paille. Pistache repose sa tête et cesse de haleter.

LUI: Bienvenue au monde, mon p'tit ! T'as vu comme il est déjà réveillé ?, me dit-il en se tournant vers moi. Mais pourquoi tu pleures ? MOI: Je ne pleure pas...

D'une fois que l'émotion est passée, je harcèle Xavier de questions, pendant qu'il donne son premier lait au nouveau-né. "Est-ce qu'il voit ? Est-ce que sa mère va lui manquer ? Quand va-t-il se mettre debout sur ses pattes ? C'est un mâle ou une femelle ?" Il répond calmement à chacune de mes questions. C'est bien une petite vachette.

Je retourne la voir le soir même, debout et bien dégourdie. Pistache, quant à elle, a repris ses ruminations, comme si de rien n'était. La vachette me tête les doigts pendant que je lui gratte le front. Elle s'appellera Pandore, celle qui a tous les dons.

26 novembre 2010

Liste des chroniques


Carnet de route et déroute

News_box

Bienvenue dans mon bac à scrabble.

Lili on the bridge a été un bureau de gestion de projets artistiques et culturels. Aujourd'hui, c'est un carnet de route et déroute.

Simplement.