Logo

 

News

La Passion

La Passion dure-t-elle ?

Celle de Jean-Sébastien Bach, elle, vous enracine à un siège durant près de trois heures.

Victoria Hall, Genève. Une foule qui ne veut pas être "la" foule. Ambiance surannée pour un public empreint de protestantisme dans un lieu aussi fastueux et décalé.

Nous arrivons en retard, le concert a commencé depuis quatre minutes. Regards courroucés à l'entrée. Nous nous installons sur les côtés du promenoir, avec vue plongeante sur les brushings gris du parterre.

Le spectacle est double, quadruple même. Sur scène, deux orchestres et deux choeurs se donnent la réplique, dans la puissance et la virtuosité. Dans le public, c'est la lutte. Contre l'ennui, contre le sommeil. Il en est un qui ne veut pas se faire coincer par son épouse, elle qui revêt cet air entendu, alors qu'elle ne semble pas comprendre un traître mot de ce qui se chante en allemand là-haut. Il se ventile avec le cahier explicatif, espérant que l'air frais le préserve de la chute vers Morphée. Un Grec n'a rien à venir tendre ses bras dans un moment aussi intense de l'Evangile selon Saint Matthieu. Dans la rangée arrière, un autre homme connaît tout le texte de basse de Jésus. Il chante sans voix, sous le regard accusateur de ses voisins. Il s'en contrefiche et c'est plaisant. Aux balcons, les joues se déforment au contact de ces mains montées sur des bras approximatifs. Tout flanche vers la rambarde.

L'oratorio se voulant un hymne à la compassion, il est temps de lever les yeux vers la scène. Ne pas se soumettre à la tentation de rire de la mollesse des voisins. Ne pas juger de l'obligation morale du théâtre dans les bonnes familles.

Les applaudissements finaux réveillent les maris léthargiques. Je compatis avec eux, qui pensaient que la Passion durait le temps d'une cantate.

7 avril 2014

Liste des chroniques


Carnet de route et déroute

News_box

Bienvenue dans mon bac à scrabble.

Lili on the bridge a été un bureau de gestion de projets artistiques et culturels. Aujourd'hui, c'est un carnet de route et déroute.

Simplement.